May 7 • 1HR 4M

#265| Débat: "L'art génératif est t-il déjà mort?" avec Scapeshift

L'art génératif est un des apports les plus importants du crypto-art. Or après des envolées spectaculaires l'été dernier les prix de ces collections ont fortement chutées. On se penche sur le sujet...

 
1.0×
0:00
-1:03:45
Open in playerListen on);

Appears in this episode

Rem et John
Decouvrez tous les projets NFT et Crypto-art sur Clubhouse, en newsletter et en podcast et rejoignez la french communauté.
Episode details
Comments


L’été dernier, pendant ce qu’on appelle aujourd’hui le “NFT Summer”, une espèce de paranthèse enchantée pour le marché des NFT, tous les regards étaient tournés vers l’art génératif et principalement sur la plateforme ArtBlocks.

En effet, on ne peut parler d’art génératif sans parler d’ArtBlocks qui a lancé en quelques mois les grands noms de ce courant, désormais indissociablement lié au Crypto-Art.
Dmitri Cherniak avec la collection “Ringers”, Tyler Hobbs avec “Findenza” ou encore Snowfro et la collection emblématique d’Artblocks les “Chromie Squiggle”, tous sont aujourd’hui mise en vente dans les plus grandes ventes aux enchères comme ça a été le cas il y a quelques jours avec la vente Natively Digital 1.3 de chez Sotheby’s

Et pourtant… et pourtant l’euphorie a été de courte durée, puisque depuis quelques mois nous voyons le cours de ces collections baissées peu à peu, mais jusqu’où?
Nous nous sommes même demandés, nous qui sommes passionnés par cette forme d’art si finalement “l’art génératif n’était t-il pas déjà mort?”..

Pour répondre à cette question nous avons fait appel au collectionneur Scapeshift que vous connaissez déjà (room #253 sur Step’n), spécialiste d’Artblocks et de l’art génératif…

Pour aller plus loin: