#91 | Interview de Kibo en direct de l'ETHCC

Corentin alias Kibo est un jeune artiste français originaire de Bordeaux qui a beaucoup de talent et un univers très intéressant qu'on vous propose de découvrir davantage sur: shorturl.at/dvHQU

  
0:00
-17:55

(Désolé le son du micro de Kibo n’était pas très bon, mais on le retrouvera très prochainement dans une room du NFT Morning pour rattraper ça…)

Kibo est un tout jeune designer de 21 ans, qui n’a pas encore fini ses études, et pourtant c’est déjà un crypto-artiste confirmé présent sur toutes les plateformes qui comptent de Rarible à Makersplace, sans oublier HicetNunc et surtout SuperRare.
Il est tombé dans les NFT en septembre 2020 quand une connaissance le pousse à minter son 1er NFT sur Rarible en lui payant les fees (les frais) liés à la création de l’oeuvre.
Il a très rapidement rejoint le collectif d’artistes soutenu par Les Collectionneurs et
depuis tout s’est enchainé très vite…


Son style est très géométrique en 2D et en 3D, inspiré de l’architecture souvent avec des fonds souvent sombres et des formes très colorés.

Actuellement il a une collection en cours de 7 pièces, sur Makersplace, The Paradox Collection, en collaboration avec 3 autres artistes français notamment inspiré par les formes impossibles (escalier infini etc…).
Kibo a également un dailywork sur lequel il travaille en dévoilant une oeuvre chaque jour sur Instagram mais qu’il n’a pas encore minté…
Et enfin il est à l’honneur ce mois-çi dans le musée des Collectionneurs qui se trouve sur Cryptovoxel et dans lequel vous pouvez découvrir son exposition.

Et puis comment parler de Kibo sans évoquer O, son fidèle personnage qui est présent depuis le début dans ses oeuvres et qui personnification du spectateur au sein de l’oeuvre…

Site personnel de Kibo : https://linktr.ee/corentin.garijo
Kibo sur Instagram https://www.instagram.com/kibo_designs/?hl=fr
Kibo sur Twitter : https://twitter.com/KiboDesigns

Daily work #104 (à découvrir sur Twitter et Instagram)

Purple Paradox - Makersplace (collection en cours)

Le fidèle “O”